Jamais trop tard

Dernière née de l’atelier, une citation qui me touche et, comme toujours, porteuse d’espoir, de l’écrivaine George Eliott.

Je l’ai calligraphiée en chancelière, et travaillée de nombreux graphismes. Ce sera la première d’une grande série très colorée, n’hésitez pas à me donner votre avis.

50X35 cm, sur ancien papier Ingres

jamais-trop-tard-anne-bernard-replonges

 

Arabesques et chancelière

Aujourd’hui j’ai enfin eu un peu de temps pour calligraphier, ces moments de création deviennent précieux, ils sont mon oxygène. J’ai mis pas mal d’années à comprendre que des journées sans créer me sont toxiques, alors même si parfois j’aurais envie de m’écrouler comme une masse sur le canapé, je me force à m’installer dans mon atelier. L’inspiration vient ensuite, accompagnée de détente et de bien être.

Donc ce matin j’ai travaillé à un visuel que j’utiliserai pour une affiche, toujours en chancelière qui reste mon écriture préférée, avec des arabesques bien sûr. C’est difficile ces arabesques, et certains traits sont encore hésitants, mais je ne me laisserai pas faire! Le premier est en turquoise et sépia, sur un simple canson.

la belle écriture Anne Bernard

J’aime ce côté classique, élégant, mais en manque de soleil, j’ai eu envie de m’amuser avec les couleurs, ce que je propose souvent durant mes stages. Car si calligraphier est une véritable méditation, il est quand même possible de s’amuser, de jouer avec les couleurs et les formes, donc voilà, avec un petit côté vitrail…

La belle écriture couleurs Anne Bernard

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑